Pour Bouddha, pour Lika, pour Pat. Pour tous les animaux

Auteur: 
Sarah Renard, membre du CASA

Soit vous connaissez un ami ou quelqu’un de votre entourage pour qui c’est le cas, soit c’est le cas pour vous-même. Voici le cas en question. Un animal, tel qu’un chat, un chien, un cheval, parfois d’autres moins communs devient votre meilleur ami, parfois même un membre de la famille. Celui-ci occupe une aussi grande place dans votre cœur qu’un être humain et vous apporte autant de satisfaction que peut vous apporter une relation humaine. Vous lui confiez vos secrets, il partage vos repas et dort dans votre lit. Sa perte vous est aussi grande que la perte d’un être cher. Je pourrais vous parler de mon propre chat actuel. Je vis dans une nouvelle ville, je vis seule en appartement. Je profite d’une visite de ma mère pour aller chercher un chaton à l’animalerie. Ce chat est là, sur mon destin. Comme mon ancien chat, m’attendais, abandonné tel un oiseau tombé du nid, dans un champ, pour un pique-nique. Il m’attend sous la pluie et repart avec moi sans plus de paperasses. Nous sommes destinés l’un pour l’autre. Il devient mon unique compagnon dans ces longs moments de solitudes. Puis je rencontre mon copain. Mon chat, Pat, ne l’accepte pas, au départ, mais petit à petit, ils apprennent à cohabiter. Puis Pat déménage chez lui, avant moi! Maintenant, Pat est son meilleur ami, son fils, son frère. Ou je pourrais vous parler de ma sœur, qui a perdu son meilleur ami, Bouddha, un chien, et qui pendant des années a conservé des photos de lui et lui parlait de ses inquiétudes. Je peux aussi penser à ma belle-famille qui, après des années, continue à se remémorer des moments passés avec leur chien. Ça m’a pris du temps avant de l’accepter. J’ai perdu quelqu’un de ma famille et je refusais qu’on compare cette perte à celle d’un animal. Mais j’ai fini par comprendre et accepter comme certains d’entre vous l’ont déjà fait que ces pertes peuvent être les mêmes. L’animal peut avoir la même valeur qu’un être humain, car il a lui aussi cette compassion, cette écoute, cet amour à partager.

Maintenant d’autres restent en désaccord. Qu’ils aient perdu quelqu’un ou non, certaines personnes refusent qu’un animal ait la même valeur qu’un être humain. Et c’est leur droit. D’ailleurs, tant d’animaux meurent chaque jour, chacun d’entre eux n’ont pas de valeur à nos yeux. Mais ils ont une valeur aux yeux de quelqu’un. Aux yeux de leurs frères et sœurs, aux yeux de leurs pères, mais souvent aux yeux de leurs mères. La vache porte son enfant durant 9 mois. Lorsqu’elles le peuvent, elles s’isolent au moment d’accoucher, pour protéger le veau. A peine mis aux mondes, leurs veaux leurs sont arrachés. La plupart du temps, séparer la vache de son veau cause un déchirement : la mère meugle, appelle son veau, le cherche pendant plusieurs jours. Elles manifestent tous les signes de détresse. La réciproque est vraie : le veau cherche et appelle désespérément sa mère. Les relations vache/veau dépendent du caractère de l'un et de l'autre. Certains veaux dominent leur mère, certaines mères sont au contraire surprotectrices, d'autres encore trop distantes. Leurs relations sont uniques, comme les nôtres. Maintenant, si nous acceptons cela, pourquoi continuer à utiliser les animaux? Pourquoi jour après jour, tuer et torturer des milliers d’entre eux? Chaque année plus d’animaux sont tués qu’il n’y a eu de morts dans le grand total de toutes les guerres de l’humanité. Chaque année, nous réduisons un ami, un frère, un fils, à de la fourrure, de la guimauve, du divertissement. Ne m’accusez pas de comparer des pommes avec des poires! Entre le chien et le cochon, entre le chat et la poule, entre le cheval et la vache, il n’y a pas de différence.

No comments yet

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Gmap

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
8 + 9 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.