Lettre ouverte pour demander l'abolition des frais administratifs accessoires

Auteur: 
Michèle Provencher et Sara Gaudreault-Jolin - Techniques de travail social

Dans la dernière décennie, le mouvement étudiant s’est mobilisé massivement pour empêcher des hausses de frais de scolarité et ainsi garder l'éducation supérieure accessible à toutes et à tous. Cependant, le manque d’investissement en éducation de la part du gouvernement du Québec affecte particulièrement les institutions collégiales. Les Cégeps cherchent des moyens de contrôler leur déficit, notamment en ajoutant des frais accessoires aux frais de scolarité payés par la population étudiante, ce qui remet la pression financière sur les épaules des étudiant.e.s encore une fois.

 

Nous sommes conscient.e.s que le Cégep de Sherbrooke accuse un déficit de 416 448$. Toutefois, nous avons aussi appris récemment que le Cégep verse entre 60 000 et 70 000$ par année à Visa/Mastercard pour les frais d’inscription payés par les étudiant.e.s par carte de crédit. Nous pensons qu’une saine gestion des finances demande de trouver des moyens créatifs de contrôler le déficit du Cégep. La stratégie à privilégier ultimement devrait être de revendiquer un réinvestissement massif en éducation de la part du gouvernement, d’autant plus que nous entrons en période électorale. Ainsi,

 

  • Considérant qu’une grande proportion des étudiant.e.s doivent travailler pour subvenir à ses besoins durant les études collégiales, sans parler des parents étudiants qui doivent souvent conjuguer vie familiale, études et travail;

  • Considérant que la pression financière sur les étudiant.e.s, qui vivent sous le seuil de la pauvreté (18 000 $ par année pour une personne seule) est de plus en plus grande;

  • Considérant que l’administration du Cégep de Sherbrooke a augmenté les frais d’inscription depuis 2014, ceux-ci étant passés de 175,20 $ à 266,70 $ à l’automne 2018 ;

  • Considérant que l’administration fait également appliquer des frais de retard de 35 $ en cas de dépassement de la date limite pour payer les frais d’inscription et que ceux-ci peuvent s’accumuler de façon infinie;

  • Considérant que le délai de paiement des frais d'inscription pour la session suivante est restreint à deux semaines, qu'il est dû dès la mi-session, et qu’il ne tient aucunement compte du versement des allocations financières aux étudiant.e.s qui ont peine à joindre les deux bouts;

 

  • Considérant que des frais de modification d’horaire de 25 $ cumulatifs s’appliquent à chaque nouvelle configuration d’horaire choisie par l’étudiant.e;

  • Considérant les autres frais administratifs accessoires, comme les frais de 15 $ pour obtenir une attestation d’études;

  • Considérant que le Cégep de Sherbrooke a identifié comme défi #1 dans son rapport annuel 2016-2017 de favoriser la réussite et la persévérance pour accroître la diplomation et qu’il reconnaît la nécessité d’avoir des mesures facilitantes notamment pour les parents étudiants;

 

Nous affirmons que l’éducation est un droit et non un privilège;

 

Nous affirmons que la pression financière ressentie par les étudiant.e.s est réelle et qu’elle peut être un frein important à la réussite scolaire;

 

Nous dénonçons l’imposition de ces frais accessoires divers qui pénalisent les étudiant.e.s qui tentent de concilier travail, études et vie familiale;

 

Nous dénonçons aussi le manque d’information de la part des instances administratives du Cégep à propos des raisons de la mise en place de ces frais;

 

Nous demandons l’abolition des frais énumérés ci-dessus : frais de modification d’horaire, frais de retard, frais d’attestation d’études, et tout frais pouvant freiner la pleine participation des étudiant.e.s dans leur cheminement scolaire;

 

Nous demandons aussi des délais raisonnables pour pouvoir acquitter les frais d’inscription, et ce, en considérant l’allocation de l’aide financière aux étudiant.e.s;

 

Enfin, nous proposons aux instances concernées et à la direction du Cégep de s’asseoir à la table avec les étudiant.e.s. pour entendre leur voix, leurs besoins et leurs propositions en ce qui concerne les finances du Cégep.

 

Dans la mesure où le mécontentement est présent de la part d’un nombre grandissant d’étudiant.e.s, d’autres moyens de pression pourraient être utilisés pour faire entendre nos revendications.

 

Nos salutations déterminées,

Michèle Provencher - Techniques de travail social

Sara Gaudreault-Jolin - Techniques de travail social

Alexandre Sinotte - Techniques de travail social

Stéphanie Jolin - Techniques de travail social

 

Marilou Veilleux - Techniques de travail social

 

Camille Giguère - Techniques de bioécologie

          

Jessy Paquette - Techniques de bioécologie

 

Marie-Ève Courchesne - Techniques de bioécologie

 

Alexandra Dufresne - Techniques de graphisme

 

Gabrielle Camirand - Techniques de graphisme

 

Valérie Lupien - Techniques de bureautique

 

Janick Roy- Techniques de bureautique

 

Mélanie Mainville - Techniques d'éducation à l'enfance

 

Pénélope Poirier - Techniques d'éducation spécialisée

 

Jonathan Gendron - Techniques d'éducation spécialisée

 

André-Anne Champoux - Techniques d'éducation spécialisée

 

Maude Pomerleau - Techniques de laboratoire - biotechnologies

 

Jade Humble - Sciences natures

 

Elena Sinotte - Histoire et civilisation

 

Mélina Raymond - Arts, lettres et communication

 

 

Note de l'équipe du journal: une pétition suivra sous peu.

 _______________________________

1 Tiré du Portrait de la situation 2011-2017, Cégep de Sherbrooke 2 Reportage du journal A voie Autre, article de la Tribune le 22 mars dernier à ce sujet : https://www.latribune.ca/actualites/paiementpar-carte-de-credit-des-etud... k 3 http://cegepsherbrooke.qc.ca/fr/futurs-etudiants/admission/informations-concernant-les-frais-a-payer-par-session

 

No comments yet

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Gmap

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
3 + 14 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.