Anthropologie de la bière

Auteur: 
Pierre-Luc Pépin

Rien de mieux qu’une bonne consommation d’alcool pour décompresser après une grosse journée. L’humanité a une histoire d’amour avec cette boisson qui « rend heureux ».

La consommation d’alcool a souvent été d’actualité tout au long du développement des civilisations.

Chez les civilisations polythéistes d’Europe, d’Asie et d’Afrique, on retrouve des divinités liées à l’alcool : Dionysos chez les grecs, Bacchus chez les romains et Sekhmet pour les égyptiens.

Un archéologue, Dr. Patrick E.McGovern, avance que la sédentarisation serait dû à la découverte de la bière et l’objectif était de faire pousser des céréales pour la production d’alcool.

L’alcool est tellement important chez certaines civilisation qu’ils ont des fêtes exclusivement pour la consommation d’alcool. Chez les égyptiens, pour ne nommer qu’eux, ont une fête ou l’objectif est d’être le plus saoul possible. Encore en Égypte, les travailleurs qui ont bâti les pyramides, qui n’était pas des esclaves, étaient payés en nourriture et en bière. De plus, les égyptiens se servaient de la bière comme médication - non pas qu’il se saoulait pour se guérir - ils savaient que certaines composantes de cette boisson pouvaient aider à traiter certaines maladies.

Dans la mythologie nordique, les dieux possèdent une chèvre, Heidrun, qui, au lieu de donner du lait, donne de la bière (le rêve). De plus, les guerriers morts au combat vont fêter au Valhalla jusqu’à la fin des temps, qui est Ragnarök dans ce cas-ci.

Hors de la région méditerranéenne, là où la production de vin est facilement réalisable en raison du climat, la boisson alcoolisée qui prime, c’est la bière. Pour les régions d’Asie, la boisson alcoolisée qui prime est le saké. En Amérique, avant la colonisation européenne, il n’y avait pas d’alcool, mais l’utilisation de substances psychotropes était répandue.

Plus près de nous temporellement, il y a eu une période de prohibition aux États-Unis. L’idée était simple : l’alcool rend les hommes bestiaux, alors nous allons l’éliminer pour faire baisser le taux de criminalité. La mesure a eu l’effet contraire, les gens voulaient de l’alcool et le crime organisé était là pour fournir à la demande. C’est durant cette période qu’Al Capone a opéré. Les autorités ont pris un bon moment à comprendre que leur mesure n’était peut-être pas la plus optimale pour faire diminuer le taux de criminalité.

La connaissance des effets néfastes de l’alcool est assez récente dans l’histoire. Aujourd’hui, même si consommer de l’alcool est socialement accepté, les gens connaissent les conséquences ou ont vu les conséquences d’une consommation d’alcool abusive. Ils sont plus en mesure de prendre une décision éclairée sur leur consommation personnelle.

 Bref, l’alcool a eu une place importante pour les individus des civilisations passées et actuelles, mais il est important de se rappeler qu’une consommation responsable évite les problèmes néfastes de l’alcool. Il faut aussi souligner que votre consommation vous est personnelle et qu’en aucun cas vous devriez être forcé d’en prendre. Il est totalement acceptable de ne pas prendre d’alcool.

No comments yet

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Gmap

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
3 + 9 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.