Hip hop à l’ADISQ mais…

Auteur: 
Simon RD

Avant de vous parler de ce chicotement que je ressens à propos du Gala de l’ADISQ présenté dimanche passé et du premier Félix de la catégorie hip-hop, je vais tout d’abord mettre le tout en perspective.

Depuis ma préadolescence, j’écoute du rap québécois. Je viens de l’Îles de Montréal, où le rap québ était et est encore très présent. Les Yvon Krevé, Sans Pression, Cédric, Dubmatique, Buzzy Bwoy, Ruffneck, Connaisseur, Bloc B, Imposs, Le Chum, et Dézèd de ce monde ont tous joué à travers mes haut-parleurs jusqu’à pénétrer dans mes oreilles, pour en faire vibrer mon être. Je serai un fan de rap « till the day i die »!

La semaine passée, quand j’ai appris la grande nouvelle concernant la mise en place de la catégorie hip hop au gala, une première, je me suis dit « Et voilà! Les diffuseurs québécois sont arrivé en 2017 et le rap va enfin avoir sa place dans la grande famille du show bizz d’ici, sachant que le rap a pris sa place depuis un bout mais qu’on tarde à vouloir le reconnaître! » D’ailleurs, bravo à Rad de Radio-Canada pour leurs capsules qui mettent en lumière la réalité du mouvement rap au Québec au 21e siècle, qui, d’après moi, n’a rien d’anodin dans la décision qu’a prise l’ADISQ.

 

Mise en contexte

Il y a 15 ans, en 2002 plus précisément, 2Faces du 83 et d’autres rappeurssont montés sur la scène du Gala l’ADISQ sous le regard quelque peu surpris de Guy. A. Lepage est devant une salle bondée pour revendiquer que le rap québécois ait une meilleure visibilité dans l’industrie musicale. Eh bien oui ! 15 ans plus tard, on fait le grand saut! Alors, pour le gala de 2017, c’est un morceau du groupe hip hop Alaclair Ensemble qui ouvre le bal. D’ailleurs, Bravo à Koriass, KNLO, Rymz et à tous les autres MC qui font briller cet art au Québec depuis le début et surtout « pouce en l’air » à 2Faces! Non mais il était temps! Ce n’est pas des blagues, le rap québécois fêtait ses 25 ans en 2009, faites vos calculs…

 

Où étaient les pionniers?

Ce que j’aurais proposé pour ce gala aurait été d’inviter des pionniers du rap québécois sur la scène pour une certaine remise honorifique et je m’explique : après plusieurs années, l’ADISQ reconnaît enfin une catégorie hip-hop et par conséquent le genre musical lui-même dans «son gala». C’était un moment historique et il fallait le souligner davantage qu’on se le dise.

Alors, on aurait pu voir, par exemple, des artistes comme Sans-Pression et Yvon Krevé recevoir un prix pour tout ce qu’ils ont apporté au mouvement du rap québécois, entre autre le joual dans les textes. Encore plus, un album comme celui de 514-50 dans mon réseau sorti en 1999de Sans Pression l’aurait mérité. En effet, cette œuvre est pour moi de loin l’une des meilleurs de l’histoire du rap au Québec. Sur le site du Hip-Hop Québec ou Hhqc,on dit que le prix de cet album est évalué à 50 $ et que la cassette n’est pratiquement plus trouvable et je les cites: « En bref, 514-50 dans mon réseau est l'album le plus précieux de tout le rap québécois ». Je rajouterais même que cet album a complètement propulsé le rap au Québec.

En résumé, en plus d’un Félix pour la catégorie hip-hop, on aurait dû, pour cette fois-là, remettre un Félix qui aurait fait la paix avec le passé, en reconnaissant l’album 514-50 dans mon réseau, ce qui aurait dû être reconnu il y a bien longtemps et ainsi recommencer à neuf avec le mouvement rap.

 

Je suis heureux pour les nouveaux comme Dead Obies et moins nouveaux comme Koriass qui, en passant, ont été dans les premiers à défoncer cette barrière pour créer un pont, en allant faire briller l’art sur plusieurs plateformes médiatiques comme Tout le monde en parle avec nul autre que Guy A. Lepage (quelle ironie du sort). Chapeau!

 

Chronique d’un vieux milléniaux nostalgique

 

No comments yet

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Gmap

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
2 + 0 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.