Une conférence pour les aspirants journalistes

Auteur: 
Jérémy Marcoux, Arts, lettres et communication

Le journalisme est un domaine méconnu par bien des gens, mais qui a toutefois une grande importance dans la circulation de l’information et des opinions. Émilie Richard, qui travaille dans le domaine des communications en tant que journaliste pour Ici Radio-Canada Estrie depuis maintenant plus de sept ans, a accordé une conférence aux élèves du profil Médias, en Arts, lettres et communication, dans le but de leur en apprendre plus sur son métier. Durant toute la présentation, le 21 septembre dernier, les élèves étaient invités à poser des questions.

Pour initier les élèves à sa profession, la journaliste a d’abord résumé son parcours scolaire. Elle a fait ses études à l’Université de Sherbrooke en communication et elle était très impliquée, notamment avec Le Collectif (le journal étudiant de l’Université de Sherbrooke) et avec la radio étudiante.

Après, elle a entamé sa carrière dans le domaine du journalisme, en se rendant à Fredericton, au Nouveau-Brunswick, où elle a travaillé pour la radio communautaire francophone. « Au début, souvent, il faut être prêt à s’exiler. Sauf que, là-bas, je faisais tout, donc j’ai tout appris. », a dit Émilie Richard. L’expérience qu’elle y a accumulée lui a permis de revenir à Sherbrooke et d’obtenir un meilleur poste.

Durant la conférence, Émilie Richard a fait part de quelques conseils aux étudiants. « Je pense que ça prend beaucoup d’authenticité. On voit les autres faire, on observe beaucoup les gens, mais il est important de rester soi-même, parce que si on essaie d’être quelqu’un d’autre à la caméra ou à la radio, ça ne passe pas », expliquait-elle.

Elle a également souligné qu’il faut posséder un bon sens de l’adaptation pour faire face aux imprévus, une grande curiosité pour poser de bonnes questions et de la rigueur pour faire des recherches éclairées.

Émilie a toutefois expliqué que le métier de journaliste présente certains défis. Par exemple, elle a raconté qu’un sujet pouvait lui être imposé le matin, et que, dans l’après-midi, ce dernier soit remplacé par un autre de  plus grande importance, ce qui l’oblige à recommencer son travail. Cependant, selon elle, il ne faut pas se décourager.

De plus, la communication avec le caméraman est cruciale, à son avis. « Si je vois que le caméraman ne filme pas nécessairement ce que je sais que j’aurais besoin, il faut que je lui dise. C’est souvent à partir des images qu’on écrit le reportage. C’est vraiment un travail d’équipe »,  a commenté la journaliste. Elle souligne que la communication est très importante pour produire de bons reportages et de bons articles.

À la fin de la conférence, Émilie Richard a présenté quelques-uns des reportages dont elle est le plus fière aux étudiants pour démontrer l’allure du produit final.

No comments yet

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Gmap

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
1 + 2 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.