ARTICLE ARC-EN-CIEL SUPER JOYEUX! VOUS N'EN CROIREZ PAS VOS YEUX!!!

Auteur: 
Sachel Cardi-Bissonnette, Arts, lettres et communication

 

 

Article arc-en-ciel super joyeux

 

Je vous ai menti. Ceci n’est pas un article joyeux et léger. Il s'agit d'une malhonnête diversion pour attirer votre attention. Je vous offre (et résume très grossièrement) 5 enjeux sociaux et politiques fondamentaux, concernant le Canada et le Québec d'aujourd’hui, 5 enjeux assez importants pour remplacer l'horoscope que vous lisez tous religieusement. Veuillez noter que je suis souverainiste, et donc que parler du Canada représente, pour moi, un conflit d’intérêt et que mes arguments sont en conséquence invalides. 

 

 

File:Saudi Arabia (orthographic projection).svg

Arabie Saoudite

L’Arabie Saoudite est une monarchie héréditaire de droit divin, ce qui signifie que le pouvoir suprême se transmet de père en fils aîné, et que ce même pouvoir est sanctionné par Dieu. Autrement dit, si vous n’êtes pas d’accord avec le roi, vous contredisez les cieux et devez donc en payer le prix.

De plus, il s’agit d’un pays où la justice criminelle, très primitive, suit le principe de la loi, babylonienne, du Talion : si tu voles, on te coupe une main. Le pays est également unique, parce qu’il est le seul pays musulman où la Charia (un ensemble de lois vieux de 1400 ans) est appliquée littéralement, à la lettre, dans sa version originale non modernisée.  Le Régime s’appuie donc sur la terreur (quoique là on rentre dans un autre bourbier) et sur la ferveur religieuse pour maintenir un pouvoir médiéval sur les citoyens.

Il est également pertinent de mentionner que le pays n’est pas particulièrement pacifique, et mène présentement une guerre contre le Yémen, son voisin du sud, parce que celui-ci abrite une grande minorité de musulmans chiites, perçus comme des hérétiques par l’orthodoxie sunnite au pouvoir en Arabie Saoudite.

Que Diable est le rapport avec le Canada, êtes-vous en droit de vous demander? Eh bien, le Canada vend des milliers de blindés à l’Arabie Saoudite. En 2014, seulement, nous leur avons vendu, en un seul contrat, une valeur de 14 milliards de dollars canadiens de blindés.

Cette année, Trudeau continue de permettre et même d’organiser ces ventes.

Oups!

 

AMERICAN STAFFORDSHIRE TERRIER.jpg

Pitbulls (non mais regardez-moi le beau pitou, c’est à qui le beau chien? C’est à qui?)

Voici un exemple de raisonnement tout à fait valide :

Tous les A sont B, donc ce A est B.

Exemple : tous les orcs servent Sauron, donc cet orc doit certainement servir Sauron.

S’il est vrai que tous les orcs servent Sauron, alors ma conclusion est valide, puisqu’elle respecte la prémisse.

Maintenant voyons un raisonnement invalide :

Certains A sont B, donc ce A est B

Exemple : certains humains sont incapables de tuer les Nazguls, donc cette femme rohirrim armée d’une épée est certainement incapable de tuer un Nazgul.

Peu importe si ma prémisse est vraie ou non (dans ce cas-ci elle l’est), mon raisonnement est invalide, car on ne peut pas possiblement affirmer que parce que certains humains ne peuvent tuer les Nazguls, aucun ne le peut. Cela semble logique, me dites-vous. Eh bien, cette erreur a coûté la vie au chef des Nazguls, le plus puissant des Neufs, le Roi-Sorcier d’Angmar.

Autre exemple : certains pitbulls sont dangereux. Tous les pitbulls sont donc dangereux et il faut les interdire.

Cela semble tout aussi stupide, et pourtant, alors que la première erreur est un plot twist d’une trilogie culte, la seconde est un enjeu «sérieux» au Québec.

Bien sûr, sages que vous êtes, vous me faites remarquer que même s’ils constituent une minorité chez les pitbulls, les pitbulls dangereux sont toujours plus dangereux que les autres chiens. Laissons Radio-Canada vous répondre :

«Au cours des 50 dernières années, au moins 60 personnes ont été tuées par des chiens au Canada, majoritairement par des huskies, des rottweilers et des bergers allemands. Outre le cas de Christiane Vadnais, deux décès ont été attribués à des pitbulls, soit en 1995 et en 1997, en Ontario.»

 

Make of that what you will.

 

 

Salaire minimum à 15$ de l’heure

Je ne suis pas économiste et je tenterai de présenter de façon neutre les deux points de vue. Je dois mentionner qu’au moment d’écrire cela, je suis salarié au salaire minimum.

Présentons d’abord le point de vue du patronat et de certains économistes. Selon l'économiste Pierre Fortin, de l'Université du Québec à Montréal (UQAM), une telle hausse pourrait entraîner la perte de 100 000 emplois au Québec, puisque les PME (Petites et Moyennes Entreprises), pour limiter les dépenses, offriraient moins d’heures de travail et moins d’emplois. La hausse pourrait également encourager le décrochage scolaire, les étudiants étant tentés de travailler à temps plein pour des revenus supplémentaires. Bref, une bombe atomique économique.

M. Fortin estime également que l’Allocation canadienne pour enfants et le soutien aux enfants québécois, couplée à un salaire minimum actuel à temps plein, suffit largement à dépasser le seuil de pauvreté pour les familles monoparentales avec un ou 2 enfants, ainsi que pour les familles biparentales avec 1 ou 2 enfants. Attention cependant, son calcul ne prend en compte que le revenu brut et non pas les dépenses, particulièrement celles, élevées, de la prise en charge d’un ou de plusieurs enfants.

L’IRIS (Institut de recherche et d'informations socioéconomiques) pense tout autrement. Selon l’économiste Mathieu Dufour de l’IRIS, une hausse de 15 dollars du salaire minimum est raisonnable et n’aurait rien de la bombe atomique de Fortin, puisque la capacité des employeurs à rémunérer davantage les employés continue d’augmenter alors que le salaire minimum ne suit pas la progression. En fait, entre 1981 et 2014, le PIB par personne québécois a augmenté de 48%, alors qu’une hausse du salaire minimum de 4,25 dollars de l’heure en 2015 représenterait une augmentation de 41% par rapport au niveau de 1979.

 

L’IRIS n’a également à ce jour pas remarqué de corrélation (même minime) entre une hausse du salaire minimum et des fermetures inhabituelles d’emplois. Par exemple, l’augmentation de 1,50 dollars de l’heure de 2008 à 2010 n’a pas été associée à un taux inhabituel de fermeture de PME.

 

 

 Canadian Provinces and Territories

 

Souveraineté du Québec

Étant donné mon opinion biaisée sur le sujet, j’ai décidé de ne pas couvrir la souveraineté sur cet horoscope. J’en profite donc pour inviter tous les lecteurs intéressés par l’enjeu de la souveraineté à lire ces quelques blagues, commanditées par le gouvernement canadien :

 

-Combien de souverainistes ça prend pour enlever une ampoule ? 50 + 1.

-Comment appelle-t-on un souverainiste qu’on ne voit jamais? Un majoritaire.

-Pourquoi les souverainistes n’aiment pas partager? Parce qu’ils détestent séparer à 50/50.

-Pourquoi un souverainiste athée est hypocrite? Parce qu’il vote quand même pour l’évêque.

 -Ta mère est tellement grosse qu’elle aurait fait pencher la balance du côté du OUI en 1980.

 

Anonymous emblem.svg

 

Blagues sarcastiques de mauvais goût de la part d’un obscur journal étudiant

Il n’y a absolument aucune solution à ce problème grave. 

No comments yet

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Gmap

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
16 + 2 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.