Entrevue - « Je veux plus de jeunes en politique ! »

Auteur: 
Mégane Lortie - Arts, lettres et communication

Une ville aussi petite que Drummondville n’a pas toujours la chance d’avoir une implication de la part de la jeunesse. Or, le député du Nouveau Parti Démocratique (NPD), François Choquette, est motivé à ajuster ce manque de jeunesse.

Enseignant de français et d’histoire de profession de niveau secondaire, M. Choquette s’intéresse à l’opinion des jeunes ainsi qu’à leur participation politique. De plus en plus, il s’aperçoit que ceux-ci sont impliqués en politique, mais ne votent pas nécessairement. Ils sont engagés, s’intéressent et se renseignent, toutefois, ils ne font pas le geste d’aller voter. En entrevue, il livre avec optimiste sa volonté d’impliquer les jeunes.

Le scrutin proportionnel mixte, une solution pour la jeune population
Le NPD propose un changement de scrutin qui serait, selon M. Choquette, un des moyens possibles pour encourager la participation des jeunes adultes à aller voter. En effet, le scrutin proportionnel mixte consiste à ce que tous les votes soient comptés, peu importe quel parti politique gagne, et qu’ils soient redistribués dans le Canada. Avec le scrutin proportionnel, cette réforme serait appréciée des moins âgés : « Votre vote est important, car même si vous votez pour un parti moins "populaire", qui représente plus vos valeurs à vous et que vous représentez une tranche plus petite que la population, c’est que vous ayez quand même votre voie en Chambre des communes » dit-il.

De plus, ce qui est primordial pour attirer la jeunesse en politique, c’est que les députés travaillent plus sur leurs discours. Plusieurs députés font des discours qui « tournent en rond » et découragent la jeune population : « Il faut redonner de la valeur à ce métier-là, à ce service-là » affirme-t- il. M. Choquette considère que la politique ne devrait jamais être une profession parce qu’elle consiste à servir les citoyens le temps que ceux-ci accordent leur confiance.

Un Drummond plus jeune
Plusieurs projets sont en cours pour agrandir la population étudiante de Drummondville. Le Cégep est en processus pour avoir plus de programmes, pour se spécialiser dans certains domaines et pour agrandir la bibliothèque et la salle de spectacle Georges d’or. Avec l’arrivée du campus universitaire, la ville pourra se permettre d’avoir plus d’étudiants : « Le fait d’augmenter l’éducation va donner un coup de main à notre région pour aller chercher l’implication des jeunes. » a affirmé le député.

Le fait que Drummondville soit en évolution vers un éveil à la connaissance c’est « Génial, c’est vraiment très bien! » déclare François Choquette en souriant. Selon M. Choquette, il reste encore beaucoup de travail à faire pour intéresser, impliquer et motiver la jeunesse.

M. Choquette met de l’avant l’implication politique et sociale. S’il avait un conseil à donner, ce serait d’encourager les jeunes à s’intéresser à la politique, car « la politique c’est la vie, c’est toutes les sphères de la vie! » rappelle-t-il.

Cet article a été rédigé dans le cadre du cours Information et médias, programme Arts, lettres et communication.

No comments yet

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Gmap

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
4 + 16 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.